Imbécillité ou imbécilité ?


Imbécillité ou imbécilité ?  S’écrivait avec deux l jusqu’à la réforme de l’orthographe de 1990, le rapprochant plus de l’orthographe de « imbécile », mais l’éloignant ainsi de son étymologie latine, imbecillitas : faiblesse (de corps, d’esprit, de caractère).

Définition du dictionnaire de l’académie française :

1.Anciennement. Faiblesse des qualités physiques et intellectuelles provenant de la naissance, des infirmités ou de l’âge. Être dans un état d’imbécilité. Tomber dans l’imbécilité. Aujourd'hui : psychiatrie. Degré d’arriération mentale compris entre l’idiotie et la simple débilité. L’âge mental des malades atteints d’imbécilité varie entre trois et sept ans.
2. Défaut d’intelligence, sottise. Cet homme est d’une imbécilité rare, d’une imbécilité sans nom.
3. Acte ou parole imbécile. Que d’imbécilités commises en si peu de temps ! Il s’est répandu en imbécilités sur mon compte.
Une citation de Pierre Lemaître, tirée du roman "Les couleurs de l'incendie" : "Labourdin concoctait des phrases avec des syllabes, rarement avec des idées...c’était un imbécile sphérique : vous le tourniez dans n’importe quel sens, il se révélait toujours aussi stupide. Rien à comprendre. Rien à attendre."


Dilemme (et non dilemne !). Vient du grec dilemma : di signifiant double et lêmma, signifiant proposition.
  
Définition du dictionnaire de l’académie française :
 
1.logique. Raisonnement disjonctif contenant deux propositions différentes ou contraires, aboutissant toutes deux à une seule et même conséquence. Poser un dilemme. Le célèbre raisonnement d’Aristote est le type du dilemme : ou bien il faut philosopher, ou bien il ne faut pas philosopher ; or, pour savoir s’il faut philosopher, il faut philosopher ; pour savoir s’il ne faut pas philosopher, il faut encore philosopher ; conclusion : donc il faut philosopher. 
2. Par extension. Obligation pour quelqu’un de choisir entre deux partis qui présentent l’un et l’autre de graves inconvénients. Un cruel dilemme. Être enfermé dans un dilemme. Refuser un dilemme.


Étymologie (attention ! pas de h après le t). Vient du grec : etumologia : etumos voulant dire vrai et logos signifiant étude, recherche. Le latin l’emprunte au grec et il prend la forme de etymologia.
  
Définition du dictionnaire de l’académie française :

1. Science ayant pour objet l’étude de l’origine des mots, la connaissance de leurs formes anciennes et la découverte des lois et des accidents qui ont conditionné leur évolution. Pour les Anciens, l’étymologie était la recherche du sens authentique des mots.
2. Explication de l’origine et de l’évolution historique d’un mot particulier. Rechercher l’étymologie d’un mot français, reconstituer ses origines en remontant de façon continue à la forme latine, grecque, sanscrite, etc.