homophones lexicaux


Notre langue en regorge et ils sont tous de véritables pièges orthographiques. En voici quelques-uns, manière de s’amuser…

« Comment oses-tu me réclamer davantage d’avantages, » lui dit-il d’une voix haut-perchée avec un air sceptique. « Ma foi, si vous voulez que je continue à monter la côte plusieurs fois par jour, chargé d’un seau, voire de plusieurs, sans me briser le cou ou me tuer à la tâche, alors, il me faut un âne. » « Un âne ! Tu en fais un beau, petit sot ! Pourquoi choisir la voie la plus dure en passant par le col, alors que, si tu étais un peu sensé, tu passerais à travers champs ! » « Mais parce que c’est le chemin le plus court, et tant pis pour la balade ! » 

Davantage, d’avantage  

Davantage : adverbe invariable signifiant de plus en plus, en plus grande quantité. Il doit pouvoir se remplacer par plus de : davantage de cerise, plus de cerises

D’avantage(s) : l’avantage ou le bénéfice de quelque chose. Peut se remplacer par bénéfice(s). Je n’ai pas plus d’avantages que mes collègues, de bénéfices que mes collègues.    

Voie, voix, vois 

Voie : route, chemin, direction. Verbe voir au présent du subjonctif : qu’il voie, que je voie

Voix : son produit par les cordes vocales.  

Vois (voit, voie, voies, voient) : conjugaison du verbe voir. 

Vois, lui dit la voix, tu es sur la bonne voie.     

Sceptique, septique 

Sceptique : vient du grec, skeptikos, philosophe sceptique de l’antiquité. Si vous pouvez le remplacer par incrédule, ne pas oublier le c. 

Septique : on parle ici de microbes. Penser à antiseptique

L’installation de cette fosse septique me laisse sceptique   

Foie, foi, fois, Foix 

Foie : nom masculin qui prend un e. Désigne l’organe 

Foi : nom féminin qui ne prend pas de e (logique !) et qui signifie confiance, croyance, fidélité. 

Fois : nom féminin qui désigne la fréquence. 

Foix : nom d’une ville de l’Ariège. 

Ma foi, c’est bien la première fois que j’ai mal au foie en me rendant à Foix   

Cote, côte 

Cote : ne prend pas de ^ lorsqu’il s’agit d’un classement, d’une évaluation. 

Côte : nom qui désigne un os, une pente, un rivage. 

L’image du président en train d’attaquer une côte de bœuf sur la Côte d’Azur fit brusquement baisser sa cote de popularité. 

Seau, sot, saut, sceau 

Seau : récipient 

Sot : doté d’une capacité de réflexion limitée 

Saut : bond 

Sceau : cachet, signature, marque 

Vous auriez dû voir le saut que fit le sot alors qu’il portait un seau d’eau dans une main et le sceau du roi dans l’autre !    

Cou, coup, coût, coud(s) 

Cou : entre la tête et les épaules 

Coup : choc 

Coût : ce que coûte une chose 

Coud(s) : verbe coudre au présent de l’indicatif 

Le coût d’une robe qu’elle coud elle-même en se démontant le cou vaut-il vraiment le coup   

Tache, tâche 

Tache : souillure, salissure 

Tâche : si vous pouvez remplacer ce mot par « travail », « corvée », « besogne », laissez peser le ^ sur le a. 

C’est parfois une lourde tâche que d’éviter les taches.   

Sensé, censé 

Sensé : qui a du sens 

Censé : supposé. À noter qu’il est presque toujours suivi d’un infinitif. 

« Nul n’est censé ignorer la loi » même, et surtout, les plus sensés d’entre nous.    

Champ, chant 

Champ : terrain, espace 

Chant : suite de sons, mélodie 

Le chant mélodieux des oiseaux dans les champs de blé.    

Court, cours, cour, courre 

Court : peut être adjectif ou adverbe et qualifie quelque chose de petit. 

Cours : Plusieurs sens. Un cours d’eau, le cours des saisons ou des évènements, un cours de maths ou de français, le cours de la bourse ou de l’or. 

Cour : espace découvert près d’un bâtiment 

Courre : n’est employé que dans l’expression « chasse à courre ». 

Cours, court, courent : verbe courir au présent de l’indicatif. 

En cours comme dans la cour, qu’il marche ou qu’il coure, on le reconnait à ses pantalons toujours trop courts.   

Balade, ballade 

Balade : promenade, flânerie 

Ballade : pièce vocale et instrumentale 

Viens avec moi en balade, je te chanterai « la ballade des gens heureux » et tâcherai de retenir mes mains baladeuses 

Une petite astuce si vous hésitez au moment de l’écrire : ballade prend deux « l » (deux ailes) lorsque la musique vous fait décoller.