bizarre


bizarre


Moi, j'ai dit bizarre, comme c'est bizarre !


Pour certains, il serait emprunté à l’espagnol, bizzarro : magnanime, vaillant, et pour d’autres à l’italien, bizzarro : coléreux et, plus tard, extravagant. Pour réconcilier tout le monde, en vieux français, bigearre signifiait extravagance, singularité.
 
Définition du dictionnaire de l’académie française :

« Qui suscite, par son comportement ou ses paroles, un sentiment d’étrangeté ; qui provoque l’inquiétude. Un homme bizarre. Son chagrin l’a rendu bizarre. Un esprit bizarre. Par métonymie : un regard bizarre. Proférer des paroles bizarres. Par extension : se sentir bizarre, tout bizarre, éprouver une sensation d’étrangeté, de malaise. »